mercredi 28 octobre 2015

Qui Vous A Arrêtés ?


L’épitre de Galates était écrite par l’apôtre Paul.  Les destinataires sont les Églises de Galatie – un district d’Asie mineure.  Le thème est la défense de la « justification par la foi » et l’avertissement contre le retour au judaïsme.  Dans sa défense de la justification par la foi, Paul était en train de parler de la liberté chrétienne contre les faux docteurs qui insistaient sur le fait que le respect des rites de la loi mosaïque représentait une partie essentielle du plan du salut.  Certaines personnes étaient arrivées dans la région et troublaient les chrétiens.  Ils ont voulu « renverser l’Évangile de Christ. »  Ils ont déclarés que le salut venait de Christ, mais que les œuvres étaient nécessaires pour le mériter. 

 

Paul défend la doctrine de la justification par la foi, sans les œuvres de la loi en montrant sept choses.  Premièrement, il a montré la folie des chrétiens juifs qui ont abandonné leur nouvelle foi et la lumière pour retourner au légalisme du passé. (Galates 2.15-21).  Deuxièmement, il a fait appel aux expériences spirituelles antérieures des Galates. (Galates 3.1-5).  Troisièmement, il a montré qu’Abraham a été justifié par la foi.  (Galates 3.6-9).  Quatrièmement, il a montré que la loi n’avait aucun pouvoir rédempteur, mais qu’au contraire, elle plaçait sur celui qui désobéissait une malédiction, dont Christ délivrait les croyants.  (Galates 3.10-14).  Cinquièmement, il a prouvé que la loi n’annulait pas l’alliance de salut par la foi. (Galates 3.15-18).  Sixièmement, il a défini le but de la loi, qui devait servir de guide, et ouvrir la voie pour Christ.  (Galates 3.19-25).  Finalement, il a montré les pertes subies par ceux qui renoncent à la foi en Christ, pour retomber dans le légalisme.  Ils perdent leur héritage béni d’enfants de Dieu et retournent à l’esclavage du ritualisme.  (Galates 3.26-4.11).  Ils ont perdu tout sentiment d’appréciation pour l’œuvre accomplie en leur faveur.  (Galates 4.11-16).  Ils risquent de devenir les enfants d’Abraham selon la chair, au lieu d’être les enfants de la promesse.  (Galates 4.19-31).  Non seulement ils perdent leur liberté spirituelle, mais encore ils rendent vain le sacrifice de Christ à leur égard.  (Galates 5.1-6).

On arrive à Galates 5.7, ou Paul a dit, « Vous couriez bien: qui vous a arrêtés, pour vous empêcher d'obéir à la vérité? »   Aujourd’hui cette question est bien poser vers presque tous des chrétiens.  Qui ou quoi vous a arrêtés, pour vous empêcher d’obéir à la vérité ? Qui ou quoi vous a retardés ?  On a trouvé quatre choses qui nous ont arrêtés en grandissant dans foi aujourd’hui.                       

La première est nos finances.  Paul a écrit en 1 Timothée 6.10, « Car l'amour de l'argent est une racine de tous les maux; et quelques-uns, en étant possédés, se sont égarés loin de la foi, et se sont jetés eux-mêmes dans bien des tourments. »  Pour la plupart toutes les tensions familiales sont provoquées directement et indirectement par l’argent, des tensions familiales comme le désaccord, le conflit, la colère, et la frustration.  

Notre engagement à la Parole de Dieu est proportionnel à notre emploi d’argent.  Il y a plus de cents versets qui traitent d’argent.  À peu près soixante-dix pour cent des paraboles de Christ traitent d’argent.   La voie de Dieu pour acquérir l’argent est pour nous d’avoir la foi en Lui pour le gagner.  Comme Proverbes 10.22 dit, « C'est la bénédiction de l'Éternel qui enrichit, Et il ne la fait suivre d'aucun chagrin. »  Il est toujours Dieu Lui-même qui nous donne toutes choses dans nos vies.  La voie de Dieu pour donner l’argent est pour nous de donner des dîmes, des offrandes, et des aumônes habituellement et pour la plupart sous nos églises locales.  Malachie 3.8-11 dites, « Un homme trompe-t-il Dieu? Car vous me trompez, Et vous dites: En quoi t'avons-nous trompé? Dans les dîmes et les offrandes.  Vous êtes frappés par la malédiction, Et vous me trompez, La nation tout entière!  Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, Afin qu'il y ait de la nourriture dans ma maison; Mettez-moi de la sorte à l'épreuve, Dit l'Éternel des armées. Et vous verrez si je n'ouvre pas pour vous les écluses des cieux, Si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance.  Pour vous je menacerai celui qui dévore, Et il ne vous détruira pas les fruits de la terre, Et la vigne ne sera pas stérile dans vos campagnes, Dit l'Éternel des armées. »   Il y a des bénédictions pour ceux qui donnent fidèlement, et il y a des malédictions pour ceux qui ne donnent pas fidèlement.           

La deuxième est nos familles qui nous frustré.  Des exemples dans la Parole de Dieu sont beaucoup.  Le roi Achazia était troublé par sa mère.        2 Chroniques 22.3 dites, « … sa mère lui donnait des conseils impies. »  La femme de Job l’a troublé.  Job 2.9 dites qu’il était sa femme qui l’a frustré en disant « Maudis Dieu, et meurs! »          Michée 7.6 dites « Chacun a pour ennemis les gens de sa maison. »  Aussi Jésus a dites en Luc 14.26, « Si quelqu'un vient à moi, et s'il ne hait pas son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, et ses sœurs, et même à sa propre vie, il ne peut être mon disciple. » 

La voie de Dieu pour nous pour gérer nos familles se trouve en Colossiens 3.18-21, « Femmes, soyez soumises à vos maris, comme il convient dans le Seigneur.  Maris, aimez vos femmes, et ne vous aigrissez pas contre elles.  Enfants, obéissez en toutes choses à vos parents, car cela est agréable dans le Seigneur.  Pères, n'irritez pas vos enfants, de peur qu'ils ne se découragent. »  Femmes : soyez soumises à vos maris.  Maris : aimez vos femmes et ne vous aigrissez pas contre elles.  Enfants : obéissez en toutes choses à vos parents.  Pères : n'irritez pas vos enfants, de peur qu'ils ne se découragent.

La troisième est nos amis. Comme nos familles, il y a beaucoup des exemples dans la Bible.  En 2 Samuel, le fils du roi David, Amnon a eu un ami, s’appelle Jonadab.  Il a encouragé Amnon de faire des choses dans son cœur en dehors de la volonté de Dieu.  À la cause de conseil de son ami, Amnon était morte.  Un ami de Paul, et aussi son collègue, s’appelle Démas, l’a abandonné.  2 Timothée 4.10. 

Les amis qui venaient de Dieu sont ceux qui nous a encouragés et qui nous a donnés des bons conseils.  Comme Onésiphore, l’ami de Paul, que Paul a écrit, « il m'a souvent consolé », 2 Timothée 1.16.  La Bible dites : 

Ecclésiaste 4.9-10 –« Deux valent mieux qu'un, parce qu'ils retirent un bon salaire de leur travail.  Car, s'ils tombent, l'un relève son compagnon; mais malheur à celui qui est seul et qui tombe, sans avoir un second pour le relever!  »                            

Psaumes 119.63 – « Je suis l'ami de tous ceux qui te craignent, Et de ceux qui gardent tes ordonnances. »                            

Proverbes 27.5-6 – « Mieux vaut une réprimande ouverte Qu'une amitié cachée.  Les blessures d'un ami prouvent sa fidélité, Mais les baisers d'un ennemi sont trompeurs. » 

La quatrième est la fatigue. Le roi David, était fatigué dans son vie du service de Dieu.  2 Samuel 11.1 dites « L'année suivante, au temps où les rois se mettaient en campagne, David envoya Joab, avec ses serviteurs et tout Israël, pour détruire les fils d'Ammon et pour assiéger Rabba. Mais David resta à Jérusalem. »  Le roi David avait dû dans la bataille, mais il n’a pas allé.  Il a resté dans sa maison.  À ce temps-là il a tenté par Bath Schéba, a faites adultère, et a assassiné son mari.  S’il était dans la bataille, comme le travail du roi, ces tentations ne viendraient pas à ce temps-là.  Un autre exemple est la tribu de Danites.  On se trouve en Juges 18.  Dieu l’a dites qu’ils auraient la victoire sur d’habitants de la terre promis, mais ils ont tombés dans la fatigue en quittant la terre promis, pour habiter en dehors de la volonté de Dieu. 

La voie de Dieu pour ceux qui ont tombés dans la fatigue est de reposer un peu de temps.  Marc 6.31 dites « Venez à l'écart dans un lieu désert, et reposez-vous un peu. »  Aussi, Dieu nous a dites, de continuer à marcher avec Lui.  1 Corinthiens 15.58 – « Ainsi, mes frères bien-aimés, soyez fermes, inébranlables, travaillant de mieux en mieux à l'œuvre du Seigneur, sachant que votre travail ne sera pas vain dans le Seigneur. » Et en Galates 6.9, « Ne nous lassons pas de faire le bien; car nous moissonnerons au temps convenable, si nous ne nous relâchons pas. »                                  

Qui ou quoi vous a arrêtés, pour vous empêcher d’obéir à la vérité ? Qui ou quoi vous a retardés ?  Est-ce que votre finances vous découragé ? Est-ce que votre familles vous frustré ?  Est-ce que votre amis vous troublé ?  Est-ce que vous vous fatiguez de la vie chrétienne ?  Écoutez bien les paroles de Pierre, « et déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous. »  1 Pierre 5.7

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire