vendredi 16 octobre 2015

Les tâches les plus importantes d’un jeune pasteur. (Part II – Aimer les gens)


« Quelles sont les tâches les plus importantes d’un jeune pasteur ? » 

2. Aimer les gens.  « Un pasteur doit aimer les membres de son assemblée. Il doit vivre au milieu d’eux, en prendre soin, les servir, les encourager, souffrir avec eux et être dévoué pour eux. C’est particulièrement important que le pasteur aime ses brebis dès le début de son ministère, avec générosité et tendresse, afin qu’elles apprennent à lui faire confiance. Sans cette confiance gagnée par l’amour, elles ne seront pas disposées à le laisser les conduire. » 




Lorsque Paul a voulu expliquer à son jeune protégée, Timothée, les attentes de son comportement en tant que jeune serviteur du Seigneur, il a écrit ces mots pour lui : 

2 Timothée 2.24-26 – «  (24)  Or, il ne faut pas qu'un serviteur du Seigneur ait des querelles; il doit, au contraire, avoir de la condescendance pour tous, être propre à enseigner, doué de patience;  (25)  il doit redresser avec douceur les adversaires, dans l'espérance que Dieu leur donnera la repentance pour arriver à la connaissance de la vérité,   (26)  et que, revenus à leur bon sens, ils se dégageront des pièges du diable, qui s'est emparé d'eux pour les soumettre à sa volonté. » 

Nous nous causerons sur ces six traits de caractère que Dieu attend de ses pasteurs à exposer, ou vivre dans leurs vies quotidiens.  

I. NE PAS AVOIR DES QUERELLES.

Selon le grec du mot « querelles » cela signifie « disputer, se battre, avoir des querelles. »  C’est-à-dire, « un combat, une lutte, ceux qui s’engagent dans une guerre des mots, querelle, dispute. »  On souvient que les œuvres de la chair, que se trouve dans Galates 5.19-21,  contiennent des querelles, des jalousies, des animosités, des disputes, des divisions, des sectes; tous ceux qui sont sous-entendus par le mot « querelles. » 

Une des églises qui ont des divisions les plus charnels dans le Nouveau Testament a été l'église de Corinthe.  Ils étaient constamment dans les conflits.  Paul a dit aux chrétiennes dans cette église : 

1 Corinthiens 1.11 - « … qu'il y a des disputes au milieu de vous. » 

1 Corinthiens 3.3 - « En effet, puisqu'il y a parmi vous de la jalousie et des disputes, n'êtes-vous pas charnels, et ne marchez-vous pas selon l'homme? » 

1 Corinthiens 11.18-19 - « ... il y a parmi vous des divisions, - et je le crois en partie, car il faut qu'il y ait aussi des sectes parmi vous » 

Paul a axée orgueil avec les nombreux conflits dans cette église. 

1 Corinthiens 8.1 - « La connaissance enfle, mais la charité édifie... » 

1 Corinthiens 4.18 - « Quelques-uns se sont enflés d'orgueil ... » 

1 Corinthiens 5.2 - « Et vous êtes enflés d'orgueil! ... » 

En réalité, Paul a demandé les membres de cette église à souffrir injustement de sorte que la cause du Christ ne subirait pas un mauvais témoignage en dehors de l'église. Les conflits, en particulier chez les chrétiens handicaps évangélisation et entrave les gens de venir à Christ.  1 Corinthiens 6.7-8. 

Proverbes est connu comme le livre de la sagesse. Il est la sagesse de Dieu pour l'humanité. On peut trouver un trésor de bons conseils pour vivre au milieu d'un monde déchu. Si l'on veut tenir compte des conseils, des avertissements et des encouragements de ce livre, on pourrait atténuante une grande partie de la difficulté dans sa vie.  Selon notre sujet, Proverbes a parlé de quelque choses. 

Proverbes 14.17 – « Celui qui est prompt à la colère fait des sottises, Et l'homme plein de malice s'attire la haine. » 

Proverbes 14.29 – « Celui qui est lent à la colère a une grande intelligence, Mais celui qui est prompt à s'emporter proclame sa folie. » 

Proverbes 15.18 – « Un homme violent excite des querelles, Mais celui qui est lent à la colère apaise les disputes. » 

Proverbes 16.32 – « Celui qui est lent à la colère vaut mieux qu'un héros, Et celui qui est maître de lui-même, que celui qui prend des villes. » 

Proverbes 17.14 – « Commencer une querelle, c'est ouvrir une digue; Avant que la dispute s'anime, retire-toi. » 

Proverbes 19.11 – « L'homme qui a de la sagesse est lent à la colère, Et il met sa gloire à oublier les offenses. » 

Proverbes 19.19 – « Celui que la colère emporte doit en subir la peine; Car si tu le libères, tu devras y revenir. » 

Proverbes 22.24-25 – « Ne fréquente pas l'homme colère, Ne va pas avec l'homme violent, De peur que tu ne t'habitues à ses sentiers, Et qu'ils ne deviennent un piège pour ton âme. » 

Proverbes 25.28 – « Comme une ville forcée et sans murailles, Ainsi est l'homme qui n'est pas maître de lui-même. » 

Proverbes 29.22 – « Un homme colère excite des querelles, Et un furieux commet beaucoup de péchés. » 

Même Paul a écrit beaucoup sur ce sujet.  Il a dit aux Éphésiens 4.31-32, « Que toute amertume, toute animosité, toute colère, toute clameur, toute calomnie, et toute espèce de méchanceté, disparaissent du milieu de vous.  Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ. » Aux Colossiens 3.8, Paul à dit, « Mais maintenant, renoncez à toutes ces choses, à la colère, à l'animosité, à la méchanceté, à la calomnie, aux paroles déshonnêtes qui pourraient sortir de votre bouche. »  Comme on a déjà dit, les œuvres de la chair sont remplis des colères, Paul a encouragé des corinthiens de ne pas marcher dans la chair.  Aussi des corinthiens étaient remplis des querelles et Paul les a reprochés pour ses choses.  Un crainte de Paul, quand il venait à Corinthe, était, « … à mon arrivée, tels que je voudrais, et d'être moi-même trouvé par vous tel que vous ne voudriez pas. Je crains de trouver des querelles, de la jalousie, des animosités, des cabales, des médisances, des calomnies, de l'orgueil, des troubles. » 2 Corinthiens 12.20 

Jacques a dit, « Sachez-le, mes frères bien-aimés. Ainsi, que tout homme soit prompt à écouter, lent à parler, lent à se mettre en colère; car la colère de l'homme n'accomplit pas la justice de Dieu. » Jacques 1.19.20.  Jacques a continué avec une question, « Lequel d'entre vous est sage et intelligent? »  Son réponse était, « Qu'il montre ses œuvres par une bonne conduite avec la douceur de la sagesse.  Mais si vous avez dans votre cœur un zèle amer et un esprit de dispute, ne vous glorifiez pas et ne mentez pas contre la vérité.  Cette sagesse n'est point celle qui vient d'en haut; mais elle est terrestre, charnelle, diabolique. » Jacques 3.13-15  

L’opposite des querelles est « la paix ».  Dans l’Ancien Testament, l’hébreu du mot paix est « shalom » qu’on se trouve 236 fois.  Dans le Nouveau Testament, le grec du mot paix est « eirene », qu’on se trouve 93 fois.   

Dieu est « le Dieu de paix », Romains 15.33, le « Prince de la paix », Ésaïe 9.5, « le Seigneur de la paix », 2 Thessaloniciens 3.16.  Le « fruit de l'Esprit », Galates 5.22-23, contiennent l’amour et la paix. 

Voici quelques écritures, (parmi des 329 versets qu’on se trouve dans la Bible) : 

Matthieu 5.9 - « Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu! » 

Psaumes 34.15 - « ... Recherche et poursuis la paix. » 

2 Corinthiens 13.11 - « ... vivez en paix ... » 

Colossiens 3.15 - « Et que la paix de Christ, à laquelle vous avez été appelés pour former un seul corps, règne dans vos cœurs... » 

1 Thessaloniciens 5.13 - « ... Soyez en paix entre vous. » 

Hébreux 12.14 - « Recherchez la paix avec tous ... » 

1 Pierre 3.10-11 - « Si quelqu'un, en effet, veut aimer la vie Et voir des jours heureux ... Qu'il recherche la paix et la poursuive ; » 

Actes 10.36 - « Il a envoyé la parole aux fils d'Israël, en leur annonçant la paix par Jésus Christ, qui est le Seigneur de tous. » 

2 Corinthiens 5.18-19 - « Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation.  Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n'imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation. » 

Il est évident par la Parole de Dieu que ceux qui prétendent Son nom devrait éviter la colère. Il ne glorifie pas Dieu ou honorer Son nom, ou même encourager les autres à venir à Lui pour le salut. Paul voulait que son jeune pasteur, Timothée, d'éviter les conflits autant que possible. Ainsi, son premier conseil à lui était, “il ne faut pas qu'un serviteur du Seigneur ait des querelles. » 

II.  ÊTRE DOUX ENVERS TOUS. 

Selon le grec du mot « être doux », cela signifie « affable, bienveillant, doux, aimable, noble. »  Le dictionnaire dit « agréable au goût, agréable à un sens, qui flatte un sens, procurant du plaisir, un sentiment de bien-être, moyen, sans excès, qui n'exercer aucune violence, qui fait preuve de tendresse ou qui montre de la douceur. »  

Voici quelques Écritures sur ce sujet : 

1 Thessaloniciens 2.7 - « mais nous avons été pleins de douceur au milieu de vous. De même qu'une nourrice prend un tendre soin de ses enfants, » 

Éphésiens 4.32 - « Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ. » 

Colossiens 3.12-13 - « Ainsi donc, comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés, revêtez-vous d'entrailles de miséricorde, de bonté, d'humilité, de douceur, de patience.  Supportez-vous les uns les autres, et, si l'un a sujet de se plaindre de l'autre, pardonnez-vous réciproquement. De même que Christ vous a pardonné, pardonnez-vous aussi. » 

1 Pierre 3.8 - « Enfin, soyez tous animés des mêmes pensées et des mêmes sentiments, pleins d'amour fraternel, de compassion, d'humilité. » 

D’être doux envers tous, signifie TOUS, pas simplement des autres chrétiens.  Tous des êtres;  sauvés et non-sauvés.  Galates 6.10 dit - « Ainsi donc, pendant que nous en avons l'occasion, pratiquons le bien envers tous, et surtout envers les frères en la foi. »  Aussi Tite 3.2 dit, « de ne médire de personne, d'être pacifiques, modérés, pleins de douceur envers tous les hommes. »  Même avec nos ennemis, comme Romains 6.18-21 dit «  (18)  S'il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes.  (19)  Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère; car il est écrit: A moi la vengeance, à moi la rétribution, dit le Seigneur.  (20)  Mais si ton ennemi a faim, donne-lui à manger; s'il a soif, donne-lui à boire; car en agissant ainsi, ce sont des charbons ardents que tu amasseras sur sa tête.  (21)  Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais surmonte le mal par le bien. »   Luc 6.35-36 dit « Mais aimez vos ennemis, faites du bien, et prêtez sans rien espérer. Et votre récompense sera grande, et vous serez fils du Très Haut, car il est bon pour les ingrats et pour les méchants.  Soyez donc miséricordieux, comme votre Père est miséricordieux. » 

III.  ÊTRE PROPRE A ENSEIGNER. 

La bataille est dans des pensées comme 2 Corinthiens 10.4-5 dit « Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses.  Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s'élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l'obéissance de Christ. » Paul a dit dans Romains 12.2 - « Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. » 

Satan est en train de détourner des pensées des non croyants pour éviter la connaissance du salut.  2 Corinthiens 4.3-4 dit « Si notre Évangile est encore voilé, il est voilé pour ceux qui périssent;  pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l'intelligence, afin qu'ils ne vissent pas briller la splendeur de l'Évangile de la gloire de Christ, qui est l'image de Dieu. » 

Aujourd’hui il y a une famine dans le monde entier.  Amos 8.11 dit « Voici, les jours viennent, dit le Seigneur, l'Éternel, Où j'enverrai la famine dans le pays, Non pas la disette du pain et la soif de l'eau, Mais la faim et la soif d'entendre les paroles de l'Éternel. »  Cette famine est une famine de la parole de Dieu.   

Donc, il faut que des pasteurs « être propre à enseigner » la Parole de Dieu.  Paul a dit à Timothée :  

1 Timothée 4.16 - « Veille sur toi-même et sur ton enseignement; persévère dans ces choses, car, en agissant ainsi, tu te sauveras toi-même, et tu sauveras ceux qui t'écoutent. » 

2 Timothée 4.1-4 - «  (1)  Je t'en conjure devant Dieu et devant Jésus Christ, qui doit juger les vivants et les morts, et au nom de son apparition et de son royaume,  (2)  prêche la parole, insiste en toute occasion, favorable ou non, reprends, censure, exhorte, avec toute douceur et en instruisant.  (3)  Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désires,  (4)  détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. » 

Il faut que des pasteurs comprennent qu’il est Dieu Lui-même qui touche le cœur des hommes.  Ésaïe 55.11 dit « Ainsi en est-il de ma parole, qui sort de ma bouche: Elle ne retourne point à moi sans effet, Sans avoir exécuté ma volonté Et accompli mes desseins. » 

IV.  DOUE DE PATIENCE. 

Selon le grec du mot « doué de patience », qu’on se trouve une fois dans la Bible, cela signifie « patient aux maux, aux fautes, qui supporte la méchanceté. »  Des synonymes sont tolérance, patience, action de supporter, longanimité (c’est-à-dire la qualité de quelqu'un qui est patient et capable de faire face à une personne ou une situation difficile sans se mettre en colère). 

Romains 2.4 dit « Ou méprises-tu les richesses de sa bonté, de sa patience et de sa longanimité, ne reconnaissant pas que la bonté de Dieu te pousse à la repentance?   C’est la longanimité qui pousse à la repentance !  Jésus à la cause d’incrédulité a dit, « Race incrédule et perverse, répondit Jésus, jusques à quand serai-je avec vous? jusques à quand vous supporterai-je? Amenez-le-moi ici » Matthieu 17.17. 

Voici quelques Écritures sur ce sujet : 

1 Corinthiens 6.7 - « C'est déjà certes un défaut chez vous que d'avoir des procès les uns avec les autres. Pourquoi ne souffrez-vous pas plutôt quelque injustice? Pourquoi ne vous laissez-vous pas plutôt dépouiller? » 

1 Pierre 2.19-21 - « Car c'est une grâce que de supporter des afflictions par motif de conscience envers Dieu, quand on souffre injustement.  En effet, quelle gloire y a-t-il à supporter de mauvais traitements pour avoir commis des fautes? Mais si vous supportez la souffrance lorsque vous faites ce qui est bien, c'est une grâce devant Dieu.  Et c'est à cela que vous avez été appelés, parce que Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez ses traces, » 

V.  REDRESSER AVEC DOUCEUR LES ADVERSAIRES. 

Le mot en grec « paideuo », traduit ici « redresser », était traduit dans le LSG comme « châtier, être châtié,  faire battre de verges, apprendre, enseigner, être instruit »   On parle de châtiment par des êtres.  C’est-à-dire, d’exercer un enfant, châtier ou punir par des mots, corriger, ceux qui forgent le caractère des autres par la réprimande et l’admonition. Mais qu’on parle de châtiment par Dieu, c’est de châtier par l’affliction de maux et calamités, ou châtier par des coups, battre.  

On est arrivés aujourd’hui ou presque toutes des chrétiens résistes d’être « corriger. »  L’exemple plus facile à comprendre se trouve dans l’histoire d’un homme qui a fait « une impudicité telle qu'elle ne se rencontre pas même chez les païens ». 1 Corinthiens 5.1.  Paul a dit à l’église à Corinth, « Au nom du Seigneur Jésus, vous et mon esprit étant assemblés avec la puissance de notre Seigneur Jésus,  qu'un tel homme soit livré à Satan pour la destruction de la chair, afin que l'esprit soit sauvé au jour du Seigneur Jésus. » 1 Corinthiens 5.4-5  Beaucoup des chrétiens à Corinth ont pratiqués ce châtiment.   

Et ce châtiment a accompli la tache de Dieu.  L’homme qui a fait l’impudicité a repenti.  Il a essayé à retourner dans l’église.  Mais l’église n’a pas l’accepté encore dans leur communion fraternelle.  Paul a écrit cette église encore en disant, « Il suffit pour cet homme du châtiment qui lui a été infligé par le plus grand nombre,  en sorte que vous devez bien plutôt lui pardonner et le consoler, de peur qu'il ne soit accablé par une tristesse excessive.  Je vous exhorte donc à faire acte de charité envers lui; » 2 Corinthiens 2.6-8 

Paul a dit aux Thessaloniciens, quand il y avait presque le même problème que des Corinthiens, « Et si quelqu'un n'obéit pas à ce que nous disons par cette lettre, notez-le, et n'ayez point de communication avec lui, afin qu'il éprouve de la honte.  Ne le regardez pas comme un ennemi, mais avertissez-le comme un frère. »  2 Thessaloniciens 3.14-15 

Le châtiment doit être « avec douceur ».  Le mot en grec, « praotes », traduit comme « douceur » se trouve 9 fois.  Cela signifie gentillesse, douceur, amabilité.  Des synonymes sont affabilité, amabilité, bénignité, bienveillance, bonhomie, bonté, courtoisie, gentillesse, patience. 

Voici quelques Écritures selon ce sujet : 

2 Corinthiens 10.1 - « Moi Paul, je vous prie, par la douceur et la bonté de Christ ... » 

Jean 3.17 - « Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. » 

Éphésiens 4.1-2 - « Je vous exhorte donc, moi, le prisonnier dans le Seigneur, à marcher d'une manière digne de la vocation qui vous a été adressée,  en toute humilité et douceur, avec patience, vous supportant les uns les autres avec charité, » 

VI.  AVOIR L’ESPERANCE EN DIEU. 

Après avoir donné le conseil à Timothée, d’avoir la paix, de la condescendance pour tous, d’être propre à enseigner, doué de patience, de redresser avec douceur les adversaires, Paul dit que Timothée avait besoin d'avoir foi au travail du Seigneur; « dans l'espérance que Dieu leur donnera la repentance pour arriver à la connaissance de la vérité. »   

Nous sommes simplement des vases que Dieu utilise pour servir les autres, croyants et non-croyants. Parce qu’il serait impossible pour nous de toucher le cœur de quelqu'un. Il serait l'œuvre de Dieu. Nous sommes chargés simplement d'être le vase Dieu utilise. 

Paul dit aux Corinthiens, « J'ai planté, Apollos a arrosé, mais Dieu a fait croître,  en sorte que ce n'est pas celui qui plante qui est quelque chose, ni celui qui arrose, mais Dieu qui fait croître. » - 1 Corinthiens 3.6-7. Et encore, dans 1 Corinthiens 2.4-5 - « et ma parole et ma prédication ne reposaient pas sur les discours persuasifs de la sagesse, mais sur une démonstration d'Esprit et de puissance,   afin que votre foi fût fondée, non sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu. »  

Conclusion

Comme Jésus nous a dit, « Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres.  A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres. » - .  Jean 13.34-35.  Aimer les gens est un des épreuves que nous sommes des disciples de Christ.


Les tâches les plus importantes d’un jeune pasteur

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire