jeudi 25 avril 2013

soyez saint parce que je suis saint
www.moinesdiasoins.aix.cef.fr/homelie/lec divina/....
l'auteur à voulu que l'ont sachent quela convertion est une décision total  et non un pas dans la boue et un dans la la poussière.et il replique que sa ne dois pas êtrre un objectif à atteindre.c'est-à dire aux biens matériels ou finenciers.




je pense que l'auteur à totalement raison de se fait.jésus christ avait une passion.c'est son sacrifice pour notre salue.celui qui se base sur les finences et matériels à raté la vérité de Dieu.nous devons être saint ressemblé à Dieu;à son fils Jésus car cela est la volonté du père.   

1 commentaire:

  1. Romaric,

    Je ne trouve par cet article. J’ai essayé beaucoup des fois, et dans beaucoup des manières différents, mais sans réussite. :-(

    Selon votre paroles, l’auteur a dit que le salut c’est une décision totale. Le salut n’est une décision par hasard, ni une décision par ruse. On doit placer la foi entière en Jésus Christ sans aucune autre espérance sauf le pardon de Dieu pour le péché. Est-ce que vous pensés qu’il y a des gens qui ont placés leur foi en Jésus par hasard, ou par ruse ?

    Aussi, d’être saints comme Dieu nous a ordonné, c’est de ressembler exactement comme Lui. L’auteur du article que Silas et Augustin font référence, dit que la sainteté est d’ « Être saint, c'est ressembler à Dieu ; c'est avoir des dispositions, une volonté, un caractère semblables à Dieu. » Nous sommes en train ; c-à-dire, d’être transformés dans l’image de Jésus Christ. 1 Jean 3.2-3 dit, « Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu'il est. Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui-même est pur. » Un jour, dans l’avenir, « nous serons semblables à lui » et maintenant, « cette espérance » nous purifions.

    Je pense, avec la référence du site, et vos paroles, que l’auteur vient d’une église Catholique. Est-ce que c’est vrai ?


    Missionnaire JOYCE, Charles

    RépondreSupprimer